Nicolas Daubanes

Accueil > Projets > Editions > Albert Richter

Albert Richter

Sérigraphie - Atelier Au bon tir

Albert Richter fut le plus grand coureur cycliste allemand sur piste de l’entre deux guerres. Il remporta le championnat du monde amateur de 1932 ainsi que sept fois le championnat d’Allemagne, entre 1932 et 1939. Refusant de faire le salut nazi, de porter le maillot de l’équipe nationale à croix gammée, ou encore de renoncer à son entraineur et ami de confession juive Ernst Berliner, Albert Richter se positionne très clairement comme antinazis. Malgré lui, ses victoires et son image de grand champion aux yeux bleus et cheveux blonds firent de lui un symbole pour la gloire et la renommée de la nation germanique ainsi que pour la propagande du Reich. Le 31 décembre 1939, Albert Richter est arrêté par la Guestapo, le 3 janvier 1940 cette dernière annonce son suicide par pendaison. Quelques jours plus tard, un entre filet dans la presse laisse entendre qu’il s’agissait d’une exécution.

« Alors qu’il vient de remporter pour la seconde fois le titre de champion d’Allemagne, Albert Richter, entouré par les officiels de la fédération allemande de cyclisme, marque publiquement son opposition au régime hitlérien en refusant de faire le salut nazi devant les spectateurs qui l’acclament. Un mois plus tard lors des championnats du monde qui se déroulent à Leipzig, il renouvelle son geste. Cette photo montre le courage de Richter. Alors qu’il vient d’obtenir la médaille d’argent entouré par les officiels et face à la foule et la presse, il est le seul homme à ne pas lever le bras pour faire le salut nazi. »

Ce texte est imprimé à l’arrière de la sérigraphie

JPEG - 514.7 ko
Albert Richter
43x62 cm, 2013, Sérigraphie 1 couleur recto, 1 couleur verso, Edition de 12 exemplaire + 2 EA, numérotés et signés. 
Imprimé à l’atelier Au Bon Tir
© Nicolas Daubanes